BLDV - Dolmen
Les réseaux cosmo-telluriques sont issus de la rencontre des énergies cosmiques et telluriques.

Les énergies qui émanent de ces réseaux se manifestent à la surface de la terre sous la forme d’un maillage quadrillé spécifique à chaque réseau.

C’est au niveau des croisements que les énergies sont les plus fortes et qu’elles auront un impact plus important sur les êtres vivants.

Le réseau le plus connu est le réseau de Hartmann, dont le maillage est assez serré (2 m à 2.5 m entre les mailles) et est orienté Nord-Sud et Ouest-Est.

Les zones de croisement sont pathogènes et sont donc à éviter au niveau des lits et des zones de travail. Elles créent des dysfonctionnements au niveau cellulaire.

Le réseau Curry est orienté à 45° par rapport aux points cardinaux et ses croisements sont plus pathogènes que ceux du réseau Hartmann. En particulier, un croisement du réseau Curry et du réseau Hartmann est particulièrement nocif.

Le réseau Sacré a la même orientation que le réseau Hartmann et est appelé ainsi car dans les églises bâties au 12 et 13ième siècles, on trouvait souvent un croisement du réseau sacré au niveau de l’autel. Ce réseau était donc à l’époque bénéfique, mais il ne l’est plus aujourd’hui, en tous cas dans les villes, suites aux pollutions électromagnétiques véhiculées par le réseau.

Le réseau Grand Diagonal est orienté comme le réseau Curry et véhicule des énergies très négatives, principalement sur ses zones de croisement.

Comme déjà mentionné, les zones de croisement sont les plus nocives.

Par exemple, le croisement du réseau Hartmann avec une faille et une veine d’eau est appelé “point cancer”.

Le réseau Hartmann

Le réseau le plus connu est le réseau de Hartmann, dont le maillage est assez serré (2 m à 2.5 m entre les mailles) et est orienté Nord-Sud et Ouest-Est. Il est issu du champ électrique terrestre et est lié à la présence de nickel dans le magma terrestre.

BLDV - Réseau Hartmann

Les zones de croisement sont pathogènes, surtout en présence d’une veine d’eau, et sont donc à éviter au niveau des lits et des zones de travail. Elles créent des dysfonctionnements au niveau cellulaire.

La superposition d’un croisement Hartmann avec une autre source de pollution – croisement Curry, faille tellurique, veine d’eau, etc. – est très nocive pour l’être humain.

Le réseau Curry

Le réseau Curry est issu du magnétisme terrestre et est orienté à 45° par rapport aux points cardinaux.

 
BLDV - Réseau Curry
 
Ses croisements sont plus pathogènes que ceux du réseau Hartmann. Il agresse fortement le système nerveux.
Le croisement du réseau Curry et du réseau Hartmann est particulièrement nocif. Il en va de même du croisement avec une faille tellurique et/ou une veine d’eau.
 

Le réseau Sacré

Le réseau Sacré a la même orientation que le réseau Hartmann et est appelé ainsi car dans les églises bâties au 12 et 13ième siècles, on trouvait souvent un croisement du réseau sacré au niveau de l’autel.

Ce réseau est donc normalement bénéfique et véhicule une énergie très puissante. Il n’est pas rare de trouver des arbres centenaires sur sa route.

Mais il se charge très vite en polarité négative suite aux pollutions qu’il rencontre : failles, veines d’eau, et surtout pollutions électro-magnétiques présentes de manière inévitable dans nos villes aujourd’hui.

Le réseau Grand Diagonal

Le réseau Grand Diagonal est orienté comme le réseau Curry et véhicule des énergies négatives sur sa ligne SO-NE.

Les croisements sont particulèrement agressifs, surtout au-dessus d’une veine d’eau. Ils provoquent la mort subite du nourrisson et des ruptures d’anévrismes.

ontre : failles, veines d’eau, et surtout pollutions électro-magnétiques présentes de manière inévitable dans nos villes aujourd’hui.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles

BLDV - Bonne-anne-2018

Nouvel harmoniseur en 2018

L’harmoniseur BiÔptim est constitué d’eau informée.

Masaru Emoto a montré que la structure cristalline de l’eau se modifie en fonction des intentions qui lui sont envoyées.

L’eau est également un émetteur récepteur d’ondes électromagnétiques.

En combinant ces propriétés, l’harmoniseur BiÔptim interagit avec les perturbations énergétiques présentes dans le lieu et en modifie les propriétés de manière à les remettre en harmonie avec le vivant.

En savoir plus
BLDV - Dolmen

Réseaux cosmo-telluriques

Les réseaux cosmo-telluriques sont issus de la rencontre des énergies cosmiques et telluriques.

Les énergies qui émanent de ces réseaux se manifestent à la surface de la terre sous la forme d’un maillage quadrillé spécifique à chaque réseau.

C’est au niveau des croisements que les énergies sont les plus fortes et qu’elles auront un impact plus important sur les êtres vivants.

En savoir plus
BLDV - Grotte

Impact des failles et des veines d’eau sur la santé

Les failles et les veines d’eau souterraines sont les perturbations géobiologiques qui affectent le plus notre santé.

Elles impactent notre système endocrinien et notre système immunitaire.

Elles laissent également passer du rayonnement gamma, rayonnement ionisant qui crée du stress oxydatif dans nos cellules.

En savoir plus
Géobiologie-Bienfaits-Santé

En quoi la géobiologie participe à notre santé autant physique qu’émotionnelle ?

La géobiologie s’intéresse à l’impact de l’environnement sur le vivant dans tous les règnes. C’est ainsi qu’elle participe à la santé et au bien-être dans un lieu de vie.

L’impact sur le règne végétal est clair en regardant les photos qui accompagnent cet article.

L’harmoniseur BiÔDiv que j’installe chez mes clients est l’outil qui permet la remise en harmonie des énergies, qu’elles soient d’origine tellurique, ou liées aux pollutions électromagnétiques créées par l’activité humaine.

En savoir plus
BLDV - ipad

Technologies sans fil et santé – Les normes

Dans cet article, je montre que les normes spécifiées par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), et celles en vigueur en Belgique ainsi que dans d’autre pays d’Europe ou d’ailleurs, sont totalement insuffisantes pour nous protéger contre les effets biologiques des ondes électromagnétiques hautes fréquences.

Ces normes définissent le niveau maximum que peuvent atteindre les champs électromagnétiques hautes fréquences générés par les appareils de télécommunications sans fil. Ces niveaux de champ maximum sont donnés sous la forme d’une densité de puissance, exprimée en µW/m², ou en µW/cm².

En savoir plus
Retour haut de page

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un ebook gratuit

Vous y découvrirez une multitude de conseils simples pour limiter votre exposition aux pollutions électromagnétiques

Bioénergie et lieu de vie - Ebook cadeau 2