BLDV - Antenne relais

Technologies sans fil et santé – Partie 2

Cet article détaille les sources de pollutions électromagnétiques extérieures à votre lieu de vie. Ces sources, si elles sont proches, peuvent générer dans votre intérieur des niveaux de champs élevés et ainsi impacter votre santé.

La principale source de pollutions électromagnétique localisée à l’extérieur de votre lieu de vie et qui peut l’impacter est constituée par les antennes relais des réseaux GSM, qu’on parle de 3G, de 4G ou encore de 5G, dont le déploiement se prépare en Belgique.

Ces antennes relais émettent des signaux assez puissants, dont la puissance est heureusement inversement proportionnelle au carré de la distance. La densité de puissance à proximité d’une antenne est néanmoins fort élevée, et si l’antenne est en vue directe de votre maison, il est fort probable que le niveau de champ sera plus élevé que celui préconisé par les géobiologues. Chez une cliente, j’ai récemment mesuré une densité de puissance de 1 mW/m², alors que le niveau maximum recommandé est de 10 µW/m², soit 100 fois moins. La fenêtre de la chambre où j’ai mesuré ce niveau était en vue directe sur une antenne située à plusieurs centaines de mètres.

Une autre source d’importance est constituée par les sources internes de pollutions électromagnétiques, décrites dans un article précédent (voir : Technologies sans fil et santé – Partie 1)), mais situées chez vos voisins !

Il s’agit dans ce cas principalement du Wi-Fi, et des téléphones sans fil d’intérieur, de type DECT. Ces appareils installés chez vos voisins rayonnent au travers de vos murs et fenêtres et vous impactent également. C’est bien entendu en ville que leur impact est le plus important. Un téléphone DECT par exemple, dont la fonction ECO DECT n’est pas activée (voir l’article : Téléphones DECT, les rois de l’électrosmog), peut rayonner jusqu’à 1 mW/m² dans votre appartement à partir de l’appartement d’un de vos voisins.

Ensuite, les radars et les faisceaux hertziens sont une autre source de pollution très délétère. Ils rayonnent un faisceau d’énergie très concentré, et très puissant. Le radar est tournant, et donc l’énergie reçue n’est pas constante : elle oscille à la fréquence de rotation du radar. Le faisceau hertzien sert quant à lui à faire une liaison point à point, par exemple entre une station de base du réseau GSM, et le reste du réseau. La direction de son faisceau est donc fixe, et si votre lieu de vie est situé sur son chemin, vous recevrez cette énergie délétère en permanence.

Enfin, les émetteurs de radio et de télévision sont également des sources de pollutions qui peuvent vous impacter, si vous êtes localisés à proximité.

Je terminerai cet article en parlant de la situation dans les écoles, où les technologies sans fil se déploient de plus en plus, au détriment de nos enfants, qui y sont beaucoup plus sensibles que les adultes. Voir à ce sujet l’article suivant : L’utilisation du ­portable et l’apparition de tumeurs cérébrales – Le risque est confirmé. 

Dans les prochains articles de cette série, je partagerai avec vous des informations au sujet des normes, de l’impact sur la santé et des solutions qu’on peut mettre en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles

BLDV - ipad

Technologies sans fil et santé – Les normes

Dans cet article, je montre que les normes spécifiées par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), et celles en vigueur en Belgique ainsi que dans d’autre pays d’Europe ou d’ailleurs, sont totalement insuffisantes pour nous protéger contre les effets biologiques des ondes électromagnétiques hautes fréquences.

Ces normes définissent le niveau maximum que peuvent atteindre les champs électromagnétiques hautes fréquences générés par les appareils de télécommunications sans fil. Ces niveaux de champ maximum sont donnés sous la forme d’une densité de puissance, exprimée en µW/m², ou en µW/cm².

En savoir plus
BLDV - Bien-être

Géobiologie et efficacité des médecines douces

Les médecines dites « douces » travaillent en profondeur à un niveau très subtil.

Leur efficacité dans le temps pourrait dès lors être mise à mal par la présence d’énergies de bases vibrations dans votre lieu de vie. Celles-ci auront pour conséquence l’affaiblissement de votre taux vibratoire et de votre immunité.

Une harmonisation en bioénergie de votre lieu de vie éliminera cette problématique et donnera à votre corps le contexte énergétique idéal pour qu’il puisse activer ses mécanismes naturels d’auto-guérison.

En savoir plus
Telephone DECT 2

Téléphones et babyphones DECT – Les rois de l’électrosmog

Les téléphones d’intérieur sans fils modernes répondent à la norme DECT (Digital European Cordless Téléphone).

Ces appareils constituent la source de pollutions électromagnétiques la plus toxique qui occupe nos intérieurs.

ATTENTION : Les babyphones modernes répondent à la même norme et sont donc extrêmement toxiques pour nos bébés et jeunes enfants.

En savoir plus
BLDV - Electrosmog

Technologies sans fil et santé – Partie 1

Cet article décrit les principales sources de pollutions électromagnétiques qui sont internes à nos lieux de vie,

Une gestion « en bon père de famille » de ces sources, qui sont sous notre contrôle, nous permettront de limiter notre exposition à ces énergies délétères,

En savoir plus
Retour en haut

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un ebook gratuit

Vous y découvrirez une multitude de conseils simples pour limiter votre exposition aux pollutions électromagnétiques
Bioénergie et lieu de vie - Ebook cadeau 2